La presse française attaquée en Thaïlande
฿72,800 raised
12% of ฿624k goal
40 contributors
4 Days running
LePetitJournal.com Bangkok a besoin d'aide!
La société qui gère l’activité du bureau Bangkok de LePetitJournal.com et son responsable Pierre Queffélec font tous deux l’objet d’une plainte en diffamation déposée auprès de la Cour Criminelle de Bangkok Sud.

Depuis plus de douze ans, LePetitJournal.com Bangkok relate, en toute indépendance et liberté, les principaux faits de l’actualité thaïlandaise et la chronique de la communauté francophone du royaume.

Comme tous les médias, sa santé financière est fragile et repose sur la fidélité de ses lecteurs et partenaires.

Aujourd'hui, la survie et la pérennité de LePetitJournal.com Bangkok est en péril.

En effet, la société qui gère l’activité du bureau de Bangkok et son responsable Pierre Queffélec font tous deux l’objet d’une plainte en diffamation déposée auprès de la Cour Criminelle de Bangkok Sud. A l’origine, une interview publiée en mai 2017 dans le cadre de la campagne pour les élections législatives françaises dans laquelle le plaignant s’est estimé gravement "diffamé" par certains propos assimilés, selon lui, à des injures publiques.

Bien que les protagonistes de l’interview soient français, que le contexte de fond (la campagne électorale) soit français, que la langue de la publication soit en français, et que le support (lepetitjournal.com) et son directeur de la rédaction soient basés en France, le plaignant a choisi de faire valoir ses droits en Thaïlande dont la législation en matière de diffamation prévoit des peines d’emprisonnement.

Alors que l'affaire n'en est qu'au stade de la première audience, Pierre Queffélec et son entreprise doivent assumer des frais d’avocat, de dépôt de caution, et de traduction conséquents. L’article incriminé, les échanges entre les protagonistes sont en effet exclusivement en français et doivent être traduits par un traducteur assermenté.

Il est par ailleurs interdit à Pierre Queffélec de sortir du territoire thaïlandais pendant toute la durée du procès et les dommages et intérêts pourraient être importants.

Une souscription et un appel à la solidarité sont donc lancés afin de les aider à traverser cette épreuve, poursuivre leur activité et maintenir une liberté de la presse, du débat en français et "à la française" qui bénéficie depuis de nombreuses années aux expatriés en Thailande et à tous ceux ailleurs dans le monde qui veulent garder un lien avec ce beau pays, comme cela se passe pour les autres éditions de Lepetitjournal.com implantées dans plusieurs dizaines de pays dans le monde.

Merci de votre solidarité. Les dons non dépensés seront reversés à des fonds d’aide à la presse.

Voici le détail et estimation des frais liés au procès:

Frais d’avocat procès en cours : 218.977 bahts

Estimation frais d’avocat supplémentaires : 150.000 bahts

Estimation frais d’avocat si appel : 180.000 bahts

Estimation frais de traduction : 50.000 bahts

Estimation frais d’interprète : 25.000 bahts

Total budget de justice procès en cours et appel : 623.977 bahts

 

Activity highlights See all42
Follow this campaign to receive updates by email.
Recent contributions